PME B2B – Comment reconstituer rapidement sa trésorerie en sortie de crise

PME B2B – Comment reconstituer rapidement sa trésorerie en sortie de crise

Alors que la crise sanitaire semble enclencher sa décrue, s’annonce une période de forte reprise. Bien qu’elle soit attendue avec impatience, paradoxalement, cette période constitue un risque majeur pour les PME ayant peu de fonds de roulement.

Pour capitaliser sur les opportunités de sortie de crise, Patrick H., expert Cokpit de plus de 30 ans d’expertise*, prodigue ses conseils aux PME B2B. Comment reconstituer sa trésorerie sur le court terme dans un contexte de forte reprise souvent synonyme d’une augmentation du besoin en fonds de roulement ? La réponse en trois techniques bien connues des banques.


1. La cession bail (ou leaseback) 

Il s’agit, pour une PME propriétaire d’actifs (immobiliers ou autres) de les revendre à une société de crédits bail – elle en devient alors immédiatement locataire et récupère au moment de la cession des liquidités.

Sur le court terme, l’apport de cash est primordial pour les PME qui souhaitent, sans recourir à l’endettement :

  • passer un cap difficile,
  • ou réaliser des investissements. 

Certes leur valorisation diminue mais le rachat des actifs est possible au terme du contrat de cession bail, dont la durée s’étend généralement de 8 à 12 ans. Par ailleurs, les charges sont déductibles du revenu imposable de l’entreprise.

 

2. La mise en gage de stocks

Gager ses stocks  permet à toute PME détenant des stocks d’obtenir des financements à court terme. Comment cela fonctionne ? Des sociétés spécialisées dans la gestion des stocks les mettent en gage et les donnent en  garantie à la banque qui peut procéder aux financements demandés.

Cette technique vise à mieux exploiter les stocks, actifs à part entière de l’entreprise, pour faire face à des besoins croissants de trésorerie. Son avantage ? Le financement sur stock offre à la banque une garantie. De fait, il est à la fois plus facile à obtenir et moins cher qu'un découvert.

3. L’affacturage

Cette dernière technique vise à trouver du cash par rapport à la réalisation du poste client par anticipation. Elle consiste à vendre ses créances à une société d’affacturage, moyennant des commissions et des intérêts.

L’affacturage comporte trois gros avantages :

  • un apport de liquidités immédiat
  • un recouvrement  rapide de ses créances
  • un risque client assuré.

Dans le contexte de la crise sanitaire, l’Etat garantit un dispositif pour l’affacturage qui permet à toute PME de céder dès le bon de commande sa prestation ou sa production (généralement, cette cession intervient au moment de l’émission de la facture). Cette mesure temporaire qui devait durer uniquement jusqu’au 31 décembre 2020 a été prolongée jusqu’au 30 juin 2021 et pourrait l’être de nouveau.

*Après plus de 35 années d’expérience en entreprise au sein du CIC, Patrick H. s’est tourné vers les sphères immobilières. Directeur d’agence sur le marché de l’entreprise, il s’est occupé du financement des professionnels de l’immobilier. Passionné par ce qu’il fait, Patrick H. continue de prodiguer ses conseils avisés aux PME qui le sollicitent.

Envie d’en savoir plus sur les manières de reconstituer sa trésorerie ? Nos experts Finances Cokpit sont prêts à vous accompagner à des tarifs accessibles. Contactez-les sans attendre et retrouvez nos articles PME via notre newsletter.

Découvrez nos autres articles Finance ici.

 

Autres articles