Comment renforcer un processus achat/supply pour gagner en performance de production ?

Comment renforcer un processus achat/supply pour gagner en performance de production ?

La parole à...

Découvrez notre série « La Parole à... », dont l'objectif est de vous donner à voir comment nos experts répondent concrètement aux missions que nos clients leur confient. Pour ce troisième épisode, la parole à Richard S., expert en ingénierie process et fabrication industrielle.

La mission‍

‍Un expert Cokpit

Richard S. compte plus de 30 ans d’expérience dans l’industrie. Industriel dans le domaine de la mécanique (à la fois en projet ou en fabrication), il a occupé différentes fonctions :

  • Directeur de projet, dont la création d’une nouvelle usine de mécanique en Inde pour l’usinage et l’assemblage de 1000 moteurs et boîtes de vitesses par jour.
  • Directeur de production, dont la direction d’une filiale dans le domaine de la fonderie d’aluminium (450p)

La valeur ajoutée de l'expert

Une expérience confirmée dans l’industrie mécanique, avec une expertise basée sur les différents échelons de l’ingénierie et de la fabrication. Cela lui permet de faire preuve de pertinence et de réactivité face aux actions à mener.

Une entreprise cliente‍

Une entreprise très dynamique qui a créé des produits (robots de manutention) innovants & de haute technologie, et dont les volumes de production progressent rapidement.

Une problématique initiale‍

Des fonctions de fabrication/logistique/achat qui ont besoin de plus de structuration, d'être renforcées et mieux anticipées. Objectif : gagner en performance : qualité, coût, délai.

La parole à notre expert, Richard S.

Pour quelle problématique interne avez-vous été sollicitée ?

Le processus achat/logistique a été ébranlé par le départ du directeur de production. Il s’agit donc de renforcer le processus sur le périmètre de la stratégie/la logistique/les achats et la fabrication.

Par ailleurs, l’entreprise connaît également un manque d’effectif à différents pôles : pôle achat en cours d’embauche, pôle logistique : un collaborateur en arrêt maladie long et un autre muté vers le pôle fabrication.

Comment avez-vous abordé cette problématique ?

Comme lors de toute mission, l’accompagnement s’est passé en plusieurs étapes.

  1. D’abord, une analyse de l’existant qui a pris 8 jours.
  2. Un rapport aux responsables de l’entreprise avec une analyse sur le périmètre présentant quatre « classes » : Forces-Faiblesses-Risques-Opportunité (SWOT).
    Cette analyse porte sur les périmètres de la mission : Fabrication • Achat • Logistique • Qualité. La méthode vise à consolider ou éclairer la vision des responsables de l’entreprise (top management) et à identifier des priorités dans les actions à mener.
  3. Une proposition quant à l’évolution de l’organisation de l’entreprise comportant sept missions rédigées : achat – logistique – gestion des flux – magasinier – chef d’atelier – directeur de production. 
  4. Structuration à moyen/long terme par le biais d’une traduction du prévisionnel : anticipation des achats (anticipation des commandes), intégration des délais des fournisseurs et des risques, renforcement de l’effectif du pôle logistique (1 personne) et du pôle fabrication (plusieurs personnes). Réalisation sur un mois.
  5. Mise en œuvre des propositions et gestion des urgences et du moyen terme (2 mois).

Quelles initiatives ont été mises en place en interne après votre passage ?

Pour les activités du quotidien qui méritaient une expertise ou un historique, les responsables de l’entreprise ont gardé le pilotage.

Mes propositions (ou participations) qui ont été mises en place : 

  • Une évolution de l’organigramme de l’unité de production de l’usine.
  • Un renforcement des effectifs sur la base de l’évaluation de l’activité projetée à moyen et long terme = embauche d'un logisticien et des 2 premiers techniciens d'assemblage ainsi que celui du directeur de production,
  • Une clarification du périmètre de la fonction achat par rapport à celui de la supply,
  • Une traduction détaillée du prévisionnel de production de 2022,
  • L’intégration du prévisionnel dans les outils de la logistique, des achats et de la fabrication,
  • Participation à la rédaction du processus de commandes jusqu’à la production, animé par le service Qualité.

Quels retours avez-vous eus ?  

L’entreprise a accueilli très positivement mes propositions et les a mises en œuvre.

La mise en évidence du « qui fait quoi » permet à chacun de mieux assumer ses responsabilités grâce à une identité de pôle mieux affirmée.

Autres articles